Rechercher sur le site
  • Le Grand Chalon préserve ces milieux naturels

    DEVELOPPEMENT DURABLE

    Le Grand Chalon préserve ces milieux naturels

La préservation des milieux naturels et aquatiques

Le territoire du Grand Chalon comprend de nombreux espaces naturels d’intérêt majeur qui participent à la qualité des paysages, du cadre de vie et à l’attractivité du territoire.

 

Dans l’objectif de préserver les milieux naturels et les continuités écologiques, le PLUi en cours d’élaboration prévoit un zonage et un règlement pour développer une action de préservation à long terme sur ces espaces.

 

La trame verte et bleue

 

On appelle trame verte et bleue les réservoirs de biodiversité connectés entre eux par des corridors. Ces réseaux terrestres, aquatiques ou de zones humides peuvent s’tendre sur de grandes surfaces, mais sont interrompus très fréquemment par des routes ou des zones urbanisées. C’est la continuité de ces ensembles qui permet la survie des espèces. Dans le Grand Chalon, les coupures sont nombreuses notamment avec la ville de Chalon et les réseaux routiers denses. Si les corridors  sont fragiles dans les zones très urbanisées (Chalon), dans des zones moins urbanisées, il est possible de les restaurer.

 

L’eau, une ressource et des milieux à préserver

 

Le Grand Chalon est marqué par une forte présence de l’eau sous la forme de cours d’eau, d’étangs, de lacs et de zones humides. Ces zones, au-delà de leur intérêt écologique, contribuent directement à la préservation de la ressource en eau et à la prévention des inondations.

 

Les zones humides

Le territoire du Grand Chalon abrite environ 2000 ha de zones humides. Il est traversé par la vallée de la Saône et de nombreux ruisseaux, qui entrainent le développement d’une végétation spécifique. L’enjeu est de préserver cette végétation qui a un rôle écologique majeur et qui contribue au bon fonctionnement des cours d’eau, mais aussi de freiner le développement d’espèces envahissantes (Renouée du Japon, Erable negundo).

 

Les prairies humides de la Thalie

Les prairies humides dela Thaliedoivent être valorisées pour les richesses naturelles qu’elles abritent. Le Grand Chalon établit régulièrement des conventions d’entretien avec des agriculteurs locaux qui font paître leurs animaux. La collectivité organise également de chantiers d’insertion pour entretenir et défricher les espaces.

 Exposition Prairies Humides de la Thalie

 

Gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI)

Depuis le 1er janvier 2018, le Grand Chalon est compétent en matière de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI). Désormais, l'entretien et la restauration des cours d'eau est confié aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI FP) comme l'Agglomération.

Le Grand Chalon s'attache à trouver des solutions pour mieux gérer la rivière et maîtriser les inondations. Comment contribuer à la sécurité des populations face aux crues ? En redonnant un fonctionnement plus naturel à la rivière.

L'objectif est de réduire l'érosion et l'effondrement des berges ou digues, de contribuer également à la dépollution des eaux et la recharge de nappes souterraines.

Ces solutions sont déjà à l'œuvre dans de nombreux territoires comme sur le territoire du Grand Chalon autour de 3 idées clés :

  • Laisser plus d'espace à la rivière, 
  • Ralentir les écoulements de la rivière, 
  • Gérer l'eau par bassin versant. 

Le Contrat de rivière du chalonnais

La Corne, l’Orbize, et la Thalie sont riches d’une biodiversité remarquable, qu’il est essentiel de protéger.
Un « contrat de rivière » du Chalonnais a donc été réalisé avec le soutien du Grand Chalon. 

Il fixe des objectifs exigeants de qualité des eaux, de valorisation du milieu aquatique et de gestion équilibrée des ressources, conformes à la directive cadre européenne sur l’eau. Les études et travaux nécessaires pour atteindre ces objectifs sont aussi détaillés.

Trois autres contrats de rivière sur la Saône, la Dheune et la Grosne sont en cours de mise en œuvre, en partenariat avec les syndicats de rivières respectifs et l'EPTB Saône Doubs, afin de mener des actions de gestion de milieux aquatiques.

 

Les milieux et espèces remarquables

 

Les milieux naturels du Grand Chalon ont fait l’objet d’inventaires et de zonages permettant leur protection. On distingue :

 

  • les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) qui couvrent 22 400 ha soit la moitié du territoire : Ce sont la vallée dela Saône, de la Grosne, la côte chalonnaise et les zones boisées.

 

  • Les Sites inscrits, qui sont reconnus pour leur qualité exceptionnelle. La côte chalonnaise est inscrite depuis 1974 et s’étend de Chagny et Givry.

 

  • Les Espaces naturels sensibles, pilotés par le Conseil départemental, sont des sites protégés, essentiellement des pelouses et prairies humides.

 

  • Le réseau Natura 2000 qui abrite une biodiversité rare et en danger. L’agglomération chalonnaise abrite trois sites Natura 2000 : cavités à chauves-souris, pelouses calcicoles de la cote chalonnaise et les prairies et forets inondables du Val de Saône et de la basse vallée de la Grosne, zone de protection spéciale pour les oiseaux.


Les ressources à télécharger

depfiletopxxx.com